L’UTILISATION DE L’ACUPUNCTURE AURICULAIRE DANS LA DEPRESSION REACTIONNELLE A UN DECES FAMILIAL RECENT.

NOMBRE DE CAS :


On ne retient que les accidents récents de moins d’un an.
Nombre de cas en 3 ans : 2002 à 2004 : 11

• 6 décès du mari (1 accident, 4 cancers, 1anévrysme)
• 2 décès de l’épouse (2 cancers à 59 et 71 ans))
• 3 décès d’un enfant (1 leucémie(10 mois), 2 accidents de voiture(20 et 19 ans))


1. CRITERES DE CHOIX :

• Accidents de moins d’un an

• Patients du cabinet connus (donc ses traitements allopathiques)

• Traités par antidépresseurs, anxiolytiques (Deroxat, Zoloft, Prozac,Norset, Anafranil)

• Présentant les symptômes classiques de la dépression (fatigue, insomnies, desinterêt, pleurs, agressivité, anorexie…..)

• Traitement antidépresseur initié par un autre confrère.

2. BUTS DE L’ETUDE :


• Valider la cartographie de Nogier concernant les points de cicatrices (physiques ou psychiques) : confère schéma N° 1.

• Valider la théorie des points alignés de Nogier : « si l’on détecte plusieurs points alignés passant par le point zéro, il faut et il suffit de traiter le point le plus extérieur. La puncture de tous les points est inutile voire préjudiciable à une bonne efficacité »

• Valider l’utilisation de la ligne des sons (qui se situe au niveau du sillon sous antitragal) pour détecter le point causal de la pathologie permettant de construire le point de bordure cicatriciel qui se trouve logiquement dans le territoire ectodermique de l’oreille, comme toute la matière cérébrale). Confère schéma N° 2.

• Valider l’efficacité de ce point sur la pathologie par la suppression ou la réduction du traitement allopathique.

3. CRITERES DU TRAITEMENT :


? Une seule aiguille semi permanente (ASP) sur le point de bordure.aimantation de cette aiguille trois fois par jour ou plus pendant 30 secondes avec aimant fourni (création d’un courant induit avec effet turbo et prise en charge psychologique du patient.)

? Remise en place systématiquement à sa chute pendant trois mois.

? Traitement établi et révisé à J, J+45, J+90.

? Aucun autre traitement en dehors du traitement antidépresseur contemporain.
-
? Baisse du traitement en accord avec le patient et le médecin prescripteur.


RECAPITULATIF EN UN TABLEAU : NOM ET AGE,CAUSE, ANCIENNETE,TRAITEMENT, REMISE ASP, NOMBRE DE SEANCES, Y COMPRIS RE-MISE ASP,TRAITEMENTS A 45 ET 90 JOURS.


Nom Age Cause Mois Traitement Remise ASP Nombre Trait à 45 j Trait à
90 j
Parv. Jac. 58 Mari 8 3 Anafranil 25 J,J+30,J+69,J+83 5 2 1
Gauj. MT 64 Mari 6 2 Norset 75 J,J+53,J+79 4 1 0
Lec.lil. 43 Enfant 3 2 Prozac J,J+38,J+80 3 1 0
Gaut. Nic. 44 Enfant 5 3 Prothiaden 75 J,J+75 3 1 1
Lebl. Rob. 64 Epouse 6 4 Urbanyl 10 J,J+32,J+78 3 2 0
P. Ed 45 Enfant 10 3 Deroxat J,j+15,j+45,j+63,j+82 5 1 1
Mi .An. 47 Mari 3 2 Deroxat J,j+18,j+52,j+70,j+89 5 1 0
Mer.Jo, 74 Mari 4 1 Prozac J,j+18,j+70,j+85 4 0 0
Nat. Yv. 71 Mari 5 1 Prozac J ,j+30,j+68,j+85 4 0 ½ Lexomil
Mun. Mi. 63 Mari 8 2 Prozac J,j+18,j+50,j+80,j+88 5 1 1
Leb. L. 68 Epouse 4 1 Zoloft J, j+45, j+77 3 1 1 Xanax 0,25


4. ANALYSE

La durée moyenne de tenue des aiguilles est de 30 jours.

? Il est bien sur procédé à chaque remise de l’aiguille à la détection selon les principes de Nogier : détection au diascope à la recherche de la moindre résistance du point,sonde en éffleurement,

? Obtention d’un signal continu de plusieurs secondes.
? Confirmation par le palpeur bleu à la pression de 120 g afin d’obtenir le signe pathognomonique de l’Acupuncture Auriculaire : le signe de la grimace.

? Mise en place de l’ASP, matériel fabriqué par Sédatelec.

CONCLUSIONS


? Le point de cicatrice psychique est trouvé dans 100% des cas, à droite.

? A noter que tous les patients sont droitiers (la latéralité biologique est détectée par la théorie de la déviation des globes oculaires selon l’hémisphère cérébral qui travaille).

? Les points détectés sont conformes à leur positionnement théorique selon la méthode de Nogier concernant la ligne des sons (cette ligne est séparée en trois zones : antérieure, moyenne, postérieure selon l’origine de la pathologie. Partie antérieure pour les problèmes avec un enfant, partie moyenne avec un adulte, partie postérieure avec une personne agée).

? 24 prises de médicaments à J.0.

? 11 prises à 45 J. (- 54%)

? prises à 90 J.(- 83%)

? 2 patients ont repris au bout de trois mois des anxiolytiques à doses filées : de ½ à 1 Lysanxia 10.


CRITIQUES


? J’ignore ce qui revient à L’Acupuncture Auriculaire, au médicament, au temps, à la prise en charge psychologique.

? La baisse systématique, rapide, progressive, maintenue de la chimiothérapie est cependant remarquable quelque soit l’age, le sexe, la cause.

? Les patients sont des patients connus, donc particulièrement receptifs à la méthode.

? Le maintien d’un lien régulier lors de la repose des aiguilles peut avoir eu également un effet positif.

? Il serait utile de vérifier si les résultats seraient encore meilleurs en cas de puncture de : angoisse, zéro, agressivité, plexus solaire, bandelette neurovégétative…..


Dr Bernard Leclerc
6, rue de la Basilique, 58000, Nevers
Tél : 0386369595. Fax : 0386591614. Mail : bernard.leclerc69@wanadoo.fr