Comment en est-on arrivé là ?
Jean-pierre Dartigues, 1 rue Beau Soleil 31500.Toulouse. SAMP
Claude Fontaine, 39 rue Louis Pasteur 31170. Tournefeuille.SAMP
___________________________________________________________________

Résumé : les auteurs exposent les cadres cliniques des syndromes anxio- dépressifs selon les Bian Zheng en détaillant un cas clinique intéressant de syndrome dépressif avec stagnation de sang.
Mots-clés : syndrome anxio-dépressif, dépression,Yu Zheng, phytothérapie chinoise, stagnation de sang.

I. Introduction :

Face à une pathologie donnée, le but du médecin acupuncteur est de décrypter le
« puzzle énergétique » présenté par chaque patient. Dans les syndromes anxio-dépressifs, il est encore plus important de retrouver les circonstances de survenue de la maladie et de retrouver l'ensemble des déséquilibres énergétiques qui sont venus compliquer le cas clinique ; en une phrase : « comment en est t'on arrivé là? ».
Dans la plupart des classiques chinois, il est dit : «les patients avec dépression (Yu Zheng) montrent essentiellement des signes de dépression du Qi du foie bien que d'autres mécanismes pathologiques puissent être en jeu » (Za Bing Yuan Liu Xi Zhu-
Origine et développement des diverses maladies internes- Shen Jin Ao 1773).

II. Cas Clinique :

Vous allez voir qu’ un cas clinique n’est pas 1 cadre clinique. Ici, un des aspects clinique pathologique était au second plan, mais il était au cœur du traitement.


Mme G… 57 ans consulte pour un sevrage tabagique.
Elle fume 2 paquets par jour, sans plaisir, et surtout par désoeuvrement.
Sa mimique évoque un désintérêt, une aboulie de la vie, une anesthésie affective, bref elle n’a envie de rien, sauf peut être du bonheur des autres, de ceux qui semblent bien ensemble, de ce bonheur perdu depuis le décès de son mari, il y a six ans . Un décès brutal, par AVP.
Bien sur il y avait eu une séparation, puis un nouveau départ ensemble, peu avant sa mort. Elle évoque avec amertume et nostalgie cette frustration, cette injustice de la vie : « On avait tant de projets, on n’a pas eu le temps d’aller au bout de nos idées, au bout de notre histoire »
La dépression s’accentue en ces temps de fête avec un sentiment d’isolement et d’exclusion. Pourtant, elle ne recherche pas la compagnie, ne souhaite voir personne, se replie, ne répond plus au téléphone, redoute le soir, à la tombée du jour .Elle n’entreprend rien par peur de l’inconnu, ne voyage plus par crainte de l’avion.

- Quoi d’autre ??

Des troubles de la mémoire, un excès de poids, un diabète modéré, des bouffées de chaleur, le soir, des hématomes faciles, quelques saignements de
nez, et un refuge dans l’alcool, du whisky, quand la vie est trop pesante.

- L’étude systématique de son profil psychologique révèle de plus

- Une atteinte Po/ Houn (fonction dopaminergique) avec La sensation d’être déprimée, de fonctionner au ralenti, de ressentir moins de désirs, d’avoir de grosses difficultés pour mémoriser et pour apprendre ainsi qu’une grande fatigue morale. Elle se sent incomprise, a des difficultés à aller vers les autres.

- Une atteinte Shen & Houn ( fonction noradrénergique ) avec La diminution de la motivation, de l’intérêt pour ses occupations, une moindre attirance pour les hobbies, moins d’esprit de création, une difficulté à élaborer de nouveaux projets, des problèmes de concentration,

- Une fonction sérotoninergique normale ( Stagnation du Qi du Foie) Elle n’est pas irritable, ni agressive, juste un peu impatiente et ne supporte pas les contraintes, n’a pas de troubles du sommeil, pas de désir alimentaires notables, ni de compulsions pour le sucré.

- Quoi d’autre ??

- Elle est fragile du poumon. Quand elle consulte c’est souvent pour des épisodes de toux fébrile ou non, de rhumes qui « tombent sur les bronches» et de douleurs de la poitrine, piquantes, ou de « douleur au cœur ».
Les masséters sont souvent contractés, comme des crampes.
J’ai davantage de mal pour interpréter ces sensations de froid et de chaud sur une partie des membres inférieurs …..

Elle a le teint terne, sa peau est sèche, un peu squameuse, pale, avec des taches « de vieillesse »sombres, et des traces d’hématomes, qui surviennent « pour rien »et tardent à disparaître. Ses cheveux de mauvaise qualité s’effilochent.

- Son traitement est lourd :Effexor*3Cp,Orap*3 Cp ,Parkinane*4 Cp,Tranxène 50 1Cp,Nozinan 10 Gttes.

- Sa langue me parait large, pale, avec des veines un peu trop dilatées et
sombres.
Le pouls, fin, faible, irrégulier non pas dans son rythme, mais plutôt dans sa consistance, parfois trop dur, râpeux, je le considèrerait « rugueux ».
La transpiration apparaît facilement, quand elle promène son chien, ce qui n’est tout de même pas un gros effort.

Et maintenant on fait quoi ???
(Ou : analyse énergétique du cas)

Au cours de cet entretien des bulles éclatent dans ma cervelle en éveil, qui disent :
« Po » +++, « Houn »+++, « Zhi » ???, « Shen ??? », « Vide », « Qi », « Sang », « Stagnation de sang », « Sécheresse du sang ». ?????

- « Le Po » d’abord. A cause de la « Suite de décès », de la perte d’un être cher, d’une séparation, de la solitude de cette nostalgie, ce « Home-sickness » de quelqu’un, d’un lieu, d’avant. Et puis cette asthénie, ce repli sur soi, ce retrait du monde, de la rencontre de la communication. L’atteinte du « Po », (aspect métal du Shen), c’est l’excès des forces qui tirent vers le bas, vers la terre, qui enterrent, ces pulsions de mort qui s’opposent à la vie. Le Po à la mort ne retourne t-il pas à la terre ?? Et puis ici, il y a cet état pulmonaire fragile, ces toux à répétitions qui pointent le regard vers le poumon où demeure le Po.

- «Le Houn ». A cause de ces craintes, du nouveau, de cette difficulté à se lancer, à imaginer, créer, sortir de chez elle, Cette absence de motivation, d’intérêt. On peut le mettre en relation avec la frustration, la colère rentrée, contre ce coup du sort injuste…

- « Le Shen », à cause de l’esprit morose, sans joie, de cette anesthésie des émotions. Et puis existe-t-il des états dépressifs, sans atteinte du Shen ???

- « Le sang » qui nourrit le Shen, trahi ici sa déficience par le teint et la langue pale,la fatigue, le mauvais état trophique de la peau et des cheveux, le pouls fin.

- « La stagnation du sang » à cause du pouls rugueux, de la langue aux veines dilatées, trop sombres, de l’état squameux de la peau, qui indique une sécheresse du sang plus encore qu’un simple déficit du sang. Enfin, la sensation de froid et de chaleur d’une partie des membres inférieurs, les douleurs pongitives, piquantes, profondes dans la poitrine, et la chronicité du cas m’amènent à penser que la stagnation du sang est ici « un élément clé » de la pathologie et du traitement . Il me semble que cet élément, installé progressivement, fige la maladie.

- « Le Zhi » du rein est peut être en cause car cette patiente n’a pas d’objectifs, elle manque de persévérance, a du mal à concrétiser, elle manque « d’ancrage» et de volonté.


Comment en est on arrivé là ????

Autrement dit, comment pouvons nous comprendre son cheminement pathologique ? Comment pouvons nous trouver une cohérence à ces symptômes, une explication par la physiologie énergétique ?
Sans tomber dans le « syndrome de l’ingénieur » qui chercherait à tout expliquer de manière absolue, nous pouvons tout de même proposer une théorie qui au moins aura le mérite de nous rassurer, de proposer un traitement cohérent, de nous fixer un objectif thérapeutique, et d’adopter un comportement confiant et rassurant face au patient qui s’en remet à cette médecine étrange venue du bout du monde.

Le décès, la tristesse, aurait blessé le Po, donc le fonctionnement du poumon, qui assure la distribution du Qi et sa circulation.
Le Qi atteint dans son mouvement, ne vivifie plus le sang.
Le sang a perdu son moteur, il tend lui aussi à ralentir, à stagner.
Le sang qui stagne depuis longtemps devient inactif, inutile, il ne remplis plus sa fonction de nutrition des tissus, il est déficient puis sec.
Le sang est le logis du Shen (surtout le sang/ yin du cœur). Le sang ne peut plus assurer non plus sa fonction dans le foie.
La frustration devant ce mauvais coup de la vie peut avoir également atteint le foie puis le Houn.

L’atteinte du « Po »( âme animale, instinct de conservation,) est en cause dans les addictions, au tabac, à l’alcool, aux drogues, dans cette tendance à s’évader, à chercher ailleurs, quand on est mal en dedans, c’est l’esprit du tuberculinisme des homéopathes . La tristesse (Bei) est l’émotion du poumon. Si les énergies perverses atteignent l’organisme en pénétrant les 6 méridiens ou les 4 couches, par cheminement externe, les 7 sentiments atteignent directement l’interne, les organes, et provoquent des maladies internes, en déréglant le fonctionnement des organes, donc les mouvements de l’énergie et du sang. En excès, elle atteint la fonction de diffusion et de descente du poumon, ce qui produit une stagnation du Qi dans le triple réchauffeur supérieur, et peut conduire à la production de chaleur.Ceci peut expliquer le teint terne, l’asthénie, les transpirations faciles, les rhumes fréquents qui se transforment régulièrement en toux, avec ou sans fièvre. En effet, le Qi qui n’est pas distribué, le Qi qui stagne, c’est du Qi perdu, de la déficience de Qi, du vide.

Le sang occupe ici une place importante. Par sa déficience, induite par le vide de Qi et par sa stagnation. Le sang qui stagne, est du sang perdu. La stase de sang est une cause de vide de sang. Lorsqu’il atteint surtout le cœur, le vide de sang se manifeste par des palpitations, de l’insomnie, des rêves en excés, des sursauts au moindre bruit, des troubles de la mémoire. Lorsqu’il atteint surtout le foie, il y a des vertiges, des yeux secs, des troubles des règles, de l’insomnie, des cauchemars, des engourdissements des membres, ou des contractures. (Ici contractures des masséters)
La stagnation du sang se reconnaît à son pouls rugueux, les colorations cyanotiques des membres et de la langue, les douleurs piquantes, les masses, les ulcères, mais moins classiquement, par ces zones chaudes ou froides sur des parties des membres inférieurs,comme chez cette patiente.

Le traitement

Le traitement par acuponcture apportera des améliorations nettes, mais c’est seulement lorsque le traitement de la stagnation du sang sera entrepris que cette patiente pourra être réellement améliorée au point de vue mental.
Le traitement du sang stagnant méritera quelques semaines de phytothérapie…

Pour le Po : 13 V, Fei shu) ; 42 V (Po Hu)
Pour le Houn : 18 V
Pour la sécheresse du sang : 6RP,
Pour la stagnation du sang : 10 RP, 17 V
Pour le Shen : 3C, 15 V,
Pour le sevrage tabagique, un protocole d’auriculothérapie, et le traitement de la dépression, et du Po….

Au total, nous aimerions simplement souligner l’importance de la stagnation du sang dans certains syndromes dépressifs, et ce petit symptôme de sensation de froid et de chaleur sur certaines parties des membres inférieurs. La stagnation du sang agit comme un élément qui fixe la maladie, tout traitement même juste et bien conduit perd de son efficacité tant que la stase n’est pas levée.

III. Cadres cliniques des syndromes dépressifs :

En médecine traditionnelle chinoise, la classification selon les Bian Zheng dénombre principalement 5 syndromes de type plénitude et 5 syndromes de type vide.

A. syndromes de type « plénitude » :

1. Stagnation et dépression du Qi du foie :
-- étiologies :
La stagnation du Qi du foie peut-être due à de nombreuses causes mais surtout à des désirs insatisfaits qui vont empêcher la libre circulation de l'énergie du foie vers l'extérieur du corps entraînant ainsi une stagnation et un blocage interne de l'énergie du foie.
Les autres causes sont multiples : perte de sang, vide de sang du foie, diète inappropriée, manque d'exercice physique, angoisse, colères, âge avancé…
-- signes cliniques :
irritabilité, soupirs fréquents, esprit taciturne, tendance à s'isoler, syndrome prémenstruel avec gonflement douloureux, oppressions respiratoires et douleurs latéro-costales, abdomen inférieur tendu et douloureux, plénitude épigastrique avec diminution d'appétit et plus ou moins nausées ou reflux gastrique.
Parfois, le cycle menstruel est retardé, de quantité faible ou anormalement abondante.
Le corps de la langue est normal ou légèrement rouge foncé, avec un enduit fin.
Le pouls est tendu, en corde.
-- principes thérapeutiques :
Détendre le Qi du foie, régulariser le souffle et lever la stagnation.
. Phytothérapie :Chai Hu Shu Gan San Jia Jian.
. Acupuncture :en harmonisation FO 3 Taichong, FO 2 Xing jian ,RA 6 Sanyinjiao, VB 34 Yang Ling Quan, VB 41 Zulinqi,MC 6 Neiguan, FO 14 Qi Men et ajouter d'autres points en fonction de la cause de la stagnation du Qi du foie.

2. Stagnation du Qi du foie se transformant en feu :
--étiologie :toute stagnation de l'énergie dans l’interne va entraîner si elle se prolonge la création de phénomène chaleur donnant ,soit de la chaleur plénitude, soit de la chaleur vide selon le terrain pré existant.
-- signes cliniques :
Tous les signes de stagnation du Qi foie avec en plus irritabilité excessive, colère, goût amer de la bouche surtout le matin au réveil ou régurgitations acides.
La langue est rouge avec un enduit lingual jaune.
Le pouls est tendu, rapide, en corde.
-- principes thérapeutiques :
Détendre et faire circuler le Qi du foie, drainer et purifier le feu du foie.
. Phytothérapie : Dan zhi xiao yao san
. acupuncture :FO 2 Xing jian ,FO 3 Taichong,FO 5 Li Gou ,FO 14 Qi Men,VE 18Ganshu,GI 4 Hegu,GI 11 Qu Chi,ES 44 Neiting, VB 20 Feng shi, VB 34 Yang Ling Quan, Du Mai 20 Bai hui, etc…..

3. Nouure du Qi avec stagnation de sang :
-- étiologie : le Qi étant le moteur du sang, toute stagnation du Qi qui dure peut entraîner une stagnation de sang.
-- signes cliniques :
Humeur morose et dépressive, facilement contrarié, agitation interne, céphalées avec tendance à mal dormir, idées suicidaires.
Souvent accompagné de douleurs pongitives du thorax et des côtes, manque de force dans les membres, avec sensation de gonflement , de froid ou de chaleur dans une partie des membres.
Le visage peut être sombre ou violacé, présentant souvent des varicosités.
Le corps de la langue sera violet foncé, avec souvent des tâches violettes sur les bords de la langue, un enduit lingual peu épais, blanchâtre.
Le pouls sera profond, en tige de bambou, ou rugueux.
-- principes thérapeutiques :
Régulariser le Qi et une défaire les nouures, vivifier le sang et dissoudre les stases.
. Phytothérapie :Jin ling Zi San Jia Wei,Xue Fu Zhu Yu Tang Jia Jian.
. Acupuncture :VE 17 geshu,RA10 Xuehai,VE 20 Pishu,MC 6 Neiguan,FO 14 Qi Men, RA 6 Sanyinjiao,RA 4 Gongsun, GI 4 Hegu, FO 3 Taichong,etc…

4. Nouure du Qi avec stagnation de glaires :
-- étiologie :
toute stagnation nouure du Qi du foie qui dure peut venir entraver le fonctionnement correct du Qi de la rate et son transport transformation des liquides.
À la longue, ceci peut engendrer une accumulation d'humidité qui avec le temps entraînera une accumulation de glaires.
Ce phénomène sera très aggravé par l'ingestion de nourriture grasse ou sucrée
ou la prise de boissons alcoolisées.

--signes cliniques :Signes de stagnation du Qi du de foie avec toux, respiration saccadée et rapide, oppression thoracique, sensation de glaires obstruant la gorge
Ceci réalise le syndrome « du noyau de prune » avec gêne à l'intérieur de la gorge comme si quelque chose bloquait celle-ci et ne pouvait être dégagée même en avalant à plusieurs reprises.
Parfois accompagné d'oppression thoracique et de côtes douloureuses.

La langue est large et molle avec un enduit gras, blanc et épais.
Le pouls peut-être tendu en corde ou glissant.
-- principes thérapeutiques:
. Phytothérapie : Si qi san, Ban xia hou po tang jia wei.
. Acupuncture :RA 9 Yin Ling Quan,VE 20 Pishu , ES 36 Zusanli ,ES 40 Fenlong,VC 22 Tian tu,VC 17 Danzhong,VC 12 Zhong wan,etc….

5. Syndrome « glaires feu » obstruant le Qi :
-- étiologie :
si l'accumulation de glaires dans l'interne dure elle va contribuer à bloquer l'énergie de manière encore plus forte ; ceci entraînant la création d'un phénomène chaleur. Avec le temps, cette chaleur pourra se condenser et créer un « feu ».
Ce phénomène se fera d'autant plus rapidement qu'il existe un terrain prédisposé sous-jacent à type de feu du foie, feu du coeur, feu vide.
-- signes cliniques :
Insomnie, sensation de tête lourde, tendue, embrumée, glaires abondantes, oppression thoracique, aversion pour la nourriture, rots et renvois acides, parfois nausées et goût amer dans la bouche.
Présence parfois de sensations vertigineuses ou de vrais vertiges.
Enduit lingual épais et jaune, le pouls est glissant et rapide.
Le sujet se sent en alternance fatigué et apathique ou bien agité et anxieux.
-- principes thérapeutiques :
Clarifier la chaleur et transformer les glaires, harmoniser l'estomac et calmer le Shen.
.Phytothérapie : Huang Liang Wen Dan Tang Jia Wei
.Acupuncture :ES 40 Fenlong,VC 17 Danzhong,VC 12 Zhong wan,ES 41 Jie Xi,MC 5 Jianshi, avec la méthode Ping Bu Ping Xie pour drainer l'excès de glaires.


B. Syndromes de type « vide » :

1. Vide du Qi du coeur et du poumon :
-- étiologie :
Ce genre de dépression survient surtout après la perte d'un être cher ou d'une situation, ou après un déménagement, ou bien d'une chose très importante aux yeux du patient.
Parfois, ce vide du Qi de coeur et de poumon se constitue par l'accumulation au cours des années de nombreuses « mauvaises nouvelles » et déceptions répétées.
Parfois encore, il s'agit de sujets longilignes, travaillant de longues heures assis courbés sur un bureau ce qui va bloquer le Qi du poumon, l'épuiser et par la suite épuiser le Qi du coeur.
-- signes cliniques :
dépression avec tristesse et tendance à pleurer, parfois envie suicidaire, palpitations, souffle court, le patient évite de parler, toux et voix faible, membres faibles, asthénie, transpiration au moindre effort.
La langue est pâle, molle, avec un enduit fin.
Le pouls est fin(Xi), faible (Ruo) spécialement sur la position du pouce.
-- principes thérapeutiques :
Nourrir le coeur et faire diffuser le poumon, tonifier le Qi et calmer l'esprit.
. Phytothérapie :Ren Shen Gan Mai Fang Jia Wei.
. Acupuncture :CO 7 Shen men,MC 6 Neiguan,VE 15 Xin Shu,VC 17 Danzhong,FO 3 Taichong,VG 20 Bai Hui, etc... en méthode de tonification.

2. Vide de Yin (liquides organiques) du Coeur et du Poumon : « Maladie du Bulbe de Lys » (Bai He Bing) .
-- étiologie :
Cette dépression fait suite à une maladie fébrile qui a épuisé les liquides organiques de l'organe poumon puis du cœur (réchauffeur supérieur).
-- signes cliniques :
Inquiétude permanente, esprit maussade, taciturne, le patient présente des alternances de froid et de chaleur, de phases de vitalité et d'esprit confus.
Il présente surtout les trois impossibilités :
-somnolent et ne pouvant dormir,
- envie de marcher mais ne peut se lever,
- à faim mais ne peut manger.
La langue est rouge, l'enduit lingual mince et sec.
Le pouls est fin, ténu et rapide.
-- Principes thérapeutiques :
Nourrir le yin, purifier la « chaleur creuse », tonifier les liquides, calmer le Shen.
. Phytothérapie : dans ce cas indispensable : Bai He Di Huang Tang Jia jian.
. Acupuncture : peut-être tentée l'association,VE 42 PoHu,VE 23 Shenshu,MC 8 Lao Gong,VE 13 Fei shu,VE 15 Xin Shu,CO 7 Shen men.(tonification+harmonisation)

3. Vide de sang du coeur et de rate :
--Etiologie :
Le sang du coeur et le yi de la rate sont les deux choses les plus importantes pour avoir une pensée claire .
Un excès de soucis, de surmenage intellectuel, de ruminations ou des pensées obsessionnelles, des maladies longues et asthéniantes, ou à la suite de pertes de sang, le sang de la Rate va être appauvri et ne pourra plus nourrir le sang du cœur.
-- Signes cliniques :
pensées obsessionnelles avec tendance à s'inquiéter, esprit suspicieux, palpitations, facilement effrayée, insomnie d'endormissement ou réveils fréquents, mauvaise mémoire, difficulté à se concentrer, esprit fatigué, tendance aux sensations vertigineuses. Le teint est terne, jaunâtre.
Le patient n'éprouve aucun plaisir à boire ou à manger.
La langue est pâle, plutôt fine.
Le pouls est fin(Xi) et faible(Ruo) .
--Principes thérapeutiques :
Tonifier la rate et nourrir le coeur, tonifier le Qi et supplémenter le sang.
Phytothérapie :Gui Pi Tang Jia jian
acupuncture : en méthode de tonification.VE 15 Xin Shu,VE 17 geshu,VE 20 Pishu,CO 7 Shen men,RA 6 Sanyinjiao,ES 36 Zusanli

4. Vide de Yang des reins (faiblesse du Zhi).

Cet état se rencontre parfois seul mais souvent associé avec une stagnation du Qi du Foie ou même des syndromes de vide de Yin de Foie ou de Reins.
--étiologie :
.soit d'origine acquise : ce sont des gens qui ont effectué tout au long de leur vie des travaux de force et qui ont fini par épuiser complètement leur Yang.
.soit d'origine innée : on retrouve ici les dépressions familliales par vide congénital du Zhi.
--signes cliniques :
Etat dépressif avec envie de rester couché, absence totale d’envies (envie de se réaliser, envie de poursuivre un objectif), impossibilité de finir ce qui est commencé, phobies, hésitations,manque de volonté, difficulté à passer à l'acte, etc…
Hypersomnie ou réveils fréquents avec palpitations. Apathie physique et psychique.
Asthénie, crainte du froid, membres et pieds froids, teint pâle, douleur ou sensation de froid dans le dos, les lombes, les genoux ou les membres inférieurs.
Impuissance, éjaculation précoce, spermatorrhée, stérilité, frigidité, urines claires et abondantes.
La langue est pâle et gonflée, l'enduit lingual blanc plus ou moins épais.
Le pouls profond(Chen) et lent (Chi) ou profond (Chen) et fin (Xi).
-- Principes thérapeutiques :
Réchauffer les reins, fortifier la rate, tonifier le Yang et relancer le Qi.
. Phytothérapie :Ji Sheng Qi Wan Jia Jian ;
. Acupuncture : tous les points sont à faire en moxas .
VG 4 Mingmen,VC 4 Guanyuan,VC 6 qi hai,VE 23 Shenshu,V 52 Zhi Shi ,
RE 7 Fuliu etc..

5. Coeur et reins ne communiquent pas :
-- étiologie :
Une stagnation du Qi du Foie qui dure peut donner un feu du Foie qui va brûler le sang et le yin.
Par ailleurs, une maladie chronique, une faiblesse constitutionnelle, l'excès d'activités sexuelles, une frayeur importante, l'âge, peuvent engendrer un vide de Yin des reins.
Ce « feu vide » à tendance à s'élever vers le haut du corps et à venir agiter le Shen.
--signes cliniques :
Dépression avec agitation, irritabilité et sensation de mal-être (agitation interne), phobies ou peur intérieure inconsciente, facilement anxieux.
Le sujet ne fait pas de projet, ou abandonne son projet pour en entreprendre un autre avant d'avoir fini le précédent. Peur des gens. Vertiges, palpitations, insomnie, spermatorrhée, lombalgies, règles irrégulières, bouffées de chaleur ou
« Chaleur des cinq coeurs », transpirations nocturnes.
La langue est rouge avec peu d'enduit.
Le pouls est en corde (Xian), fin (Xi), et rapide (Shuo).
-- principes thérapeutiques :
nourrir de Yin, abaisser le feu vide.
. Phytothérapie : Zi Shui Qing Gan Yin.
. Acupuncture : RE 3 Taixi,RE 6 Zhao hai,RA 6 Sanyinjiao,CO 7 Shen men, MC 6 Neiguan,VG 20 Bai Hui,VB 20 Feng shi,VE 23 Shenshu,Yin Tang(M-HN-3).

IV. Conclusion:
En pratique clinique, les patients ne présentent pas un seul tableau clinique mais un mélange de déséquilibres énergétiques qu'il faudra identifier et hiérarchiser.
D'après les Chinois, en Occident, le désordre énergétique le plus communément trouvé serait une stagnation nouure du Qi du Foie avec vide de rate et chaleur vide.
Néanmoins, on rencontre souvent des stagnations du Qi avec stagnation de sang en particulier chez la femme autour de la ménopause ou chez les patients alcooliques.

V. Bibliographie:
1.Allen B,Schnyer. Effects of acupuncture on 38 women suffering from depression.
Journal of psychological Science,1998,5:397-401.
2.Luo H, Jia Y,Zhan L.Treatment of 47 patients with clinical depression by acupuncture vs amitriptyline. Psychiatry & Clinical Neuroscience,1998,12:338-340.
3.Ni Ai-ti,Wu Li-ying. Treatment of 100 women with post mastectomy depression using internally chinese medicinals. Shanghai Journal of Chinese Medecine &Medicinals,1999,11:23.
4.Hong Li. Treatment of 90 patients for post partum depression using either regular or electroacupuncture. Tianjin Chinese Medecine.
5.Sionneau p. Troubles psychiques en Médecine Chinoise. Paris :Guy Trédaniel éditeur ;1996.
6.Bob Flaws& James Lake, MD. Chinese Medical Psychiatry.Boulder:Blue Poppy Press;2001.
7.Sionneau p .Traitement de la Dépression. Séminaire EEMTC/SAMP .Mars 1998
8.Clement R.,Me Van Delft,jf Borsarello.Les maladies psychiques en Médecine Chinoise.Paris :Guy Trédaniel Editions :1985.
9.Espouy Martine. Troubles de l’esprit en Médecine Traditionnelle Chinoise.
Thèse de Doctorat en Médecine.
Université de Montpellier I. 1988.