MINI-TABLE RONDE

OUTILS TRADITIONNELS ET DIDACTIQUES

POUR UNE FMC MODERNE ET VALIDANTE EN ACUPUNCTURE

Proposée par la Commission Pédagogie

Dr Marc Martin- Mme Armelle Normand

22, rue Boutrolle 76130 MONT-SAINT-AIGNAN animatrice-formatrice

 

La FAFORMEC est née dans un contexte d’obligation de FMC, à la suite des dispositions du plan JUPPE. La FMC, 5 ans plus tard reste un élément incontournable du paysage médical. La reprise partielle d’une FMC conventionnelle ne représente qu’un aspect limité et critiquable dans un domaine aussi vaste que diversifié. Aucun système d’organisation n’a vu réellement le jour pour enregistrer les multiples actions et activités de la FMC.

L’obligation de formation continue reste inscrite dans la loi ; la formation continue existe dans tous les secteurs de la société. Les médecins peuvent-ils échapper à une nécessité qui apparaît naturelle au plus grand nombre d’entre eux ?Un recensement rapide des efforts de formation montre qu’une très large majorité de praticiens consacre du temps, des moyens à cette formation. Les acupuncteurs peuvent-ils y échapper au nom d’une spécificité de leur savoir ?

 

Les enjeux de la FMC demeurent, les dangers sont là, inchangés : les Caisses, les Syndicats, les lobbies ( pharmaceutiques ou mutualistes, sans parler des groupes d’assurance), chacun ayant sa vision de la médecine et de la santé. L’université se croit souvent la seule à être habilitée à dispenser l’enseignement. Plus de 20 ans de FMC attestent de l’esprit pionner de nombreux médecins sur l’ensemble du territoire français, dont certains dans nos rangs.

A Rouen, l’an passé, nous avons confronté la pédagogie en acupuncture à l’expérience en pédagogie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rouen.

Le docteur Gilles Andrès avait mis l’accent sur les aspects particuliers propres à la pédagogie en acupuncture : la transmission de père en fils ou de maître à disciple, la nécessité d’une attitude active de l’élève et la place indispensable de la pratique.

La réflexion s’était poursuivie avec la mise en parallèle de l’histoire de la pédagogie en Chine et en Occident, puis avec les enjeux de la formation actuelle et la tension entre les anciens et les modernes.

Enfin, le Professeur Weber, vice-doyen, nous exposait les modalités de la réforme des études médicales à Rouen, où l’enseignement se veut centré sur l’initiative de l’étudiant, à travers une approche par objectif.

A Nantes, nous approfondirons ce travail.

Depuis la mise en place des commissions au sein de la FAFORMEC, la réflexion se construit et se poursuit autour de la pédagogie.

Au moment où se tiennent les ateliers, la Commission Pédagogie propose une mini-table ronde qui s’adresse surtout aux responsables de FMC.

Le thème sera celui de la validation de la FMC des médecins acupuncteurs.

 

La table ronde cette année nous permettra de recenser les outils de FMC à la disposition des médecins acupuncteurs. Nous discuterons des valeurs à accorder à chaque outil .Nous redéfinirons les modalités, l’objet et les artisans de la validation.

Les réponses formulées par le groupe permettront de dégager un consensus, non pas pour réduire quoi que ce soit de ce qui fait notre spécificité, mais pour reconnaître et proclamer que nos efforts de FMC sont réels, divers et de qualité.

Ce travail est essentiel : fort de notre tradition millénaire, fort de l’évaluation et de la recherche clinique, fort de nos efforts recensés de FMC, confortés par le soutien des usagers, nous pourrons communiquer avec nos interlocuteurs sur les modalités et les spécificités de notre exercice.

Les abstracts du congrès ne peuvent contenir à l’avance les fruits d’une telle réflexion qui reste à partager et à enrichir des remarques de chaque participant à la table ronde.

Ce travail pourra bénéficier alors d’une publication ultérieure dans l’une de nos revues professionnelles.

Merci d’avance à celles et ceux qui participeront à ce travail.